Plantes-carnivores01

Plantes-carnivores01

Un forum convivial et complet pour reussir la culture des plantes carnivores. Debutants acceptés.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh – 100Go à 14,99€ & 40Go à 11,99€ même après un ...
14.99 €
Voir le deal

 

 Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 8:46

Vous ignorez peut être que dans la nature il existe un mutualisme entre les mycètes et les plantes, à bénéfice réciproque!
Cette association forme ce que l'on appelle les mycorhizes (ou "racines fongiques")

Partons d'un exemple tout simple...

Les amateurs de champignons auront surement remarqué qu'il faut chercher les truffes au pied des chênes, mais pas seulement, il y en a aussi au pied des noisetiers (ou plus simplement ils auront remarqué qu'il faut chercher les champignons en forêt, enfin j'espère^^).
A l'inverse il n'y a pas forcément de truffes au pied d'un de ces arbres, soit parcequ'elles ne fructifient pas, (l’élément visible de a truffe n'est que le haut de l'iceberg, c'est un élément de reproduction, un peu comme une fleur) soit parcequ'elles n'existent pas a cet endroit (pour la raison détaillée plus loin).

En fait il existe une association entre les racines de la plante et la moisissure qui comme l'indique l'exemple n'est ni très spécifique ni obligatoire, elle peut être étroite ou non et est à bénéfice réciproque.

Pour commencer Il existe deux types de mycorhizes, l'un qui crée un manteau mycélien autour des racines et qui sont associés aux arbres des régions tempérées, les autres qui pénètrent profondément (le mutualisme est donc plus spécifique car la relation plante mycélium est très étroite) dans les racines et qui s'associent avec les plantes herbacées ou ligneuses (à droite):

Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Coupe_10

Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Captur23
Aspect microscopique des mycorhizes

Mais alors qu'échangent-ils??

Les champignons dépendent d'une source de carbone organique externe pour arriver à s'alimenter (carbone organique=sucres) ce que produit la plante grâce à la photosynthèse, parfois en excès, ce qui profite à a croissance des champignons.
En échange le mycélium propose à la plante des minéraux azotés (nitrates...) et phosphorés (phosphates...) qu'il a prélevé dans de minuscules espaces du sol, grâce à ses filaments fins.
Ainsi, les plantes mycorhizées grandissent largement plus vite car elles disposent de plus de phosphore et azote pour leurs synthèses.

Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Captur25


Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Croiss10
Exemple de plants de vignes, mis en présence de différents champignons mycorhizogènes

Par ailleurs, comme une relation de cause a effet, plus les sols sont déjà riches en azote et phosphore, moins les plantes font de mycorhizes avec les champignons (on peut penser qu'elles n'ont plus besoins d'eux)
Citation :
Les observations sur le terrain et les essais de fumure nous ont appris que les dépôts accrus d’azote réduisent considérablement la diversité des champignons ectomycorhiziens

Pour finir, les mycorhizes joueraient bien d'autres rôles et permettraient la résistance des plantes au gel, aux pathogènes grâce à la production d'antibiotiques par les champignons, de protection de la racine des polluants comme les métaux lourds...


Désormais traiterez vous les champignons et moisissures comme avant?

Sources

http://www.wsl.ch/dienstleistungen/publikationen/pdf/5191.pdf
http://www.dijon.inra.fr/la_science_et_vous/les_mycorhizes_le_sol_et_le_developpement_vegetal
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mycorhize
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 14:45

Fini^^
Revenir en haut Aller en bas
raph33
MAITRISE
MAITRISE
raph33

Masculin
Nombre de messages : 235
Age : 50
Localisation : bordeaux
PREFERENCE : sarracenia,drosera
pinguicula,heliamphora
utricularia
Date d'inscription : 27/09/2011

Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 17:41

Très bel exposé,mon Cloclo cheers

Sachant qu'il existe plus de 200 variétés recensées d'associations mycorhiziennes affectants plus de 400000 espèces/variétés végétales,le béotien que je suis s'étonne/s'émerveille que le principe de carnivorité ait pu voir le jour!!! Les plantes carnivores ont réussi par un ingénieux/heureux hasard à trouver un autre mode d'appoint en apport azoté et phosphoré.Mon maitre de thèse en génie génétique nous ressassait sans cesse que la "nature a horreur du vide".

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 17:46

bel exposé Clovis. Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Sthumbup
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 17:48

Merci!

Bein justement, je me demande si les plantes carnivores ne bénéficient pas aussi de telles associations, en particulier dans la sphaigne qui bien aérée est propice au développement des champignons.

(j'ai pas mal de champignons qui émergent de temps a autre d'une de mes jardinières ce qui prouve que les mycètes y poussent même en profondeur, mais comme indiqué sur les photos et les sources ce n'est pas ce type de champignon qui s’associe avec les plantes herbacées, il s'associe avec les arbres)

Dans la tourbe détrempée, le milieu de vie de la plupart des carnivores, je ne pense pas que les champignons poussent en profondeur (trop humide)
Revenir en haut Aller en bas
raph33
MAITRISE
MAITRISE
raph33

Masculin
Nombre de messages : 235
Age : 50
Localisation : bordeaux
PREFERENCE : sarracenia,drosera
pinguicula,heliamphora
utricularia
Date d'inscription : 27/09/2011

Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 18:02

Les associations mycorhiziennes semblent liées à la reconnaissance réciproque,via signaux chimiques,des mycètes et des végétaux supérieurs.L'interconnection des signaux mycéliens ( facteurs MYC) avec les variétés végétales susceptibles de les reconnaitre ( facteurs NOD) sous-tend une réciprocité enzymatique et protéique.Nos plantes carnivores en sont elles pourvues ? Je n'ai pas trouvé de sujets de thèse de cet ordre. study

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 18:48

Ce qui est certain c'est que les cèpes que j'ai ramassés Vendredi dernier et que j'ai cuisinés le soir même avec des ris de veau déglacés au muscat et de la crème fraîche sont extrêmement bénéfiques à mon estomac et à mon plaisir Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
raph33
MAITRISE
MAITRISE
raph33

Masculin
Nombre de messages : 235
Age : 50
Localisation : bordeaux
PREFERENCE : sarracenia,drosera
pinguicula,heliamphora
utricularia
Date d'inscription : 27/09/2011

Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 19:01

Je suis sûr qu'ils étaient bien plus digestes et savoureux que les disgressions mycologiques de Cloclo et de moi-même. Sleep

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 19:04

Je n'y connais rien (sauf dans le cas de la vigne), mais les relations symbiotiques présentées ici exposent des cas où les plantes poussent dans des milieux partiellement minérales.
Nos carnivores quant à elles poussent dans des milieux (pour la plupart) quasi exclusivement issu de la décomposition de la sphaigne.
Cela doit induire de fortes disparités dans ces types de relations, non ?

Pardon pour cette question Cloclo, mais lorsque j'ai la chance de converser avec quelqu'un qui touche dans un domaine qui m'est inconnu; je ne le lâche pas comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 19:06

raph33 a écrit:
L'interconnection des signaux mycéliens ( facteurs MYC) avec les variétés végétales susceptibles de les reconnaitre ( facteurs NOD) sous-tend une réciprocité enzymatique et protéique.

Certes certes, mais sans vouloir aller dans des considérations qui paraîtrons complexes à la plupart des amateurs jardiniers ici (c'est pour ça que j'ai fait quelque chose de simplifié) vu le grand nombre d'associations plantes mycélium découvertes (il en existe surement beaucoup plus) pourquoi pas les plantes carnivores aussi, même si c'est très peu probable.


volavoile a écrit:
Je n'y connais rien (sauf dans le cas de la vigne), mais les relations symbiotiques présentées ici exposent des cas où les plantes poussent dans des milieux partiellement minérales.
Nos carnivores quant à elles poussent dans des milieux (pour la plupart) quasi exclusivement issu de la décomposition de la sphaigne.

J'ai trouvé quelque chose qui devrai te plaire:


Citation :
Des champignons dans les tourbières...

Dans ces milieux hostiles à l’être humain, qui s’y embourbe volontiers, les champignons agissent sur l’évolution du milieu.
Le substrat acide de la tourbe en formation, pauvre en bactéries, est bâti par quelques champignons spécialisés, notamment des Basidiomycètes, qui décomposent du mieux qu’ils peuvent les sphaignes et débris d’autres végétaux palustres.

Les conditions de vie très ingrates au coeur de la tourbière : acidité très forte, sol asphyxié et pauvre en éléments azotés.
Pourtant, quelques champignons mycorhiziens se sont adaptés à ce milieu et accompagnent l’implantation de ces arbres malingres, signes de l’atterrissement progressif et inéluctable de la tourbière.

Source:

http://www.leca.univ-savoie.fr/tmp/Rech/Ecosyst/Biod/Myco/tourb.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 19:09

cloclo a écrit:
sans vouloir aller dans des considérations qui paraîtrons complexes à la plupart des amateurs jardiniers ici

Trop tard, c'est fait. Laughing

Merci, pour le lien, je suppose que ces arbres "malingres" sont les bouleaux ?


Dernière édition par volavoile le Mer 30 Nov 2011 - 19:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 19:10

Laughing Sinon j'arrête pas d'éditer mes messages vous allez plus vite que moi, cf plus haut donc Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 19:31

volavoile a écrit:
Merci, pour le lien, je suppose que ces arbres "malingres" sont les bouleaux ?

Possible mais je pensais plutôt a des conifères spécifiques des tourbières comme j'ai déjà pu voir.
Revenir en haut Aller en bas
raph33
MAITRISE
MAITRISE
raph33

Masculin
Nombre de messages : 235
Age : 50
Localisation : bordeaux
PREFERENCE : sarracenia,drosera
pinguicula,heliamphora
utricularia
Date d'inscription : 27/09/2011

Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 19:40

Sinon, Cloclo, j'ai trouvé ce sujet de cours niveau licence qui traite des assos mycotiques

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

PS:je te prescris un p'tit paracétamol pour le surmenage méningé.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 21:10

De telles associations existent aussi entre plantes et bactéries. Les racines relarguant des composés utilisables pour des bactéries fixant l'azote de l'air. Cependant je ne crois pas qu'on peut parler de symbiose dans ce cas là étant donnée que ce processus permet aussi de nourrir des bactéries pathogènes qui cette fois ci tueront la plante plutôt que de l'aider à se développer.
Revenir en haut Aller en bas
raph33
MAITRISE
MAITRISE
raph33

Masculin
Nombre de messages : 235
Age : 50
Localisation : bordeaux
PREFERENCE : sarracenia,drosera
pinguicula,heliamphora
utricularia
Date d'inscription : 27/09/2011

Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 30 Nov 2011 - 21:16

C'est pourquoi les plantes carnivores ne semblent pas pratiquer l'association mycorhize,le bénéfice/risque n'ayant pas été en leur faveur.

_________________
<br>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeJeu 1 Déc 2011 - 8:47

Erlin a écrit:
De telles associations existent aussi entre plantes et bactéries. Les racines relarguant des composés utilisables pour des bactéries fixant l'azote de l'air. Cependant je ne crois pas qu'on peut parler de symbiose dans ce cas là étant donnée que ce processus permet aussi de nourrir des bactéries pathogènes qui cette fois ci tueront la plante plutôt que de l'aider à se développer.

L'idée de symbiose concerne les deux individus et non un individu X qui viens profiter de ce système pour parasiter les symbiotes.
Tu veux surement parler de l'association Légumineuses Rhizobium, je pense pour ma part que ce n'est pas une symbiose parceque les tests en labo montrent que ce n'est pas une association obligatoire, la plante non pourvue des rhizobium croit tout simplement moins vite et s'en sort malgré tout très bien.
De même les rhizobiums vivent très bien sans leurs légumineuses dans des sols peu oxygénés.
Ceci sous entend que dans la nature, quand ces bactéries ne sont pas présentes les légumineuses s'en sortent magrès tout si leur sol est riche en nitrates et que les rhizobiums s'en sortent très bien si leur sol est pauvre en oxygène.

Le terme riche en nitrate est relatif car quand on fait pousser une sensitive dans de la sphaigne morte complètement aseptisée on a pas les rhizobiums, pourtant la plante pousse quand même dans un substrat pratiquement inerte.

raph33 a écrit:
C'est pourquoi les plantes carnivores ne semblent pas pratiquer l'association mycorhize,le bénéfice/risque n'ayant pas été en leur faveur.

Les organismes ne s'adaptent pas en fonction d'un rapport bénéfice risque, mais en fonction du hasard ajouté à la loi de Darwin (mutation-->changement de couleur, une portée de scarabée deviens blanc, hors un scarabée blanc sur une surface noire=plus visible, la mutation disparaît car les scarabées se faisaient plus facilement repérer par les prédateurs)

Il faudrait plutôt penser, les plantes carnivores sont déjà adaptées à des milieux pauvres en azote, qui sont très peu propices à la croissance des champignons en raison de leur forte humidité et de pauvreté en oxygène, la probabilité qu'une telle association ai lieu et permette une croissance tellement forte des plantes adaptées qu'elles finissent par remplacer les souches non adaptées est faible.
Revenir en haut Aller en bas
raph33
MAITRISE
MAITRISE
raph33

Masculin
Nombre de messages : 235
Age : 50
Localisation : bordeaux
PREFERENCE : sarracenia,drosera
pinguicula,heliamphora
utricularia
Date d'inscription : 27/09/2011

Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeJeu 1 Déc 2011 - 9:17

cloclo a écrit:
Il faudrait plutôt penser, les plantes carnivores sont déjà adaptées à des milieux pauvres en azote, qui sont très peu propices à la croissance des champignons en raison de leur forte humidité et de pauvreté en oxygène, la probabilité qu'une telle association ai lieu et permette une croissance tellement forte des plantes adaptées qu'elles finissent par remplacer les souches non adaptées est faible.

Hypothèse:il y a des milliers d'années,l'association mycorhizhe avec les premières plantes carnivores était patente,un bond évolutif( mutagénèse) aurait fait émerger une population mutante qui est entrée en compétition avec les souches préexistantes; "l'adaptibilité" de l'une aurait fini par l'emporter.

_________________
<br>


Dernière édition par raph33 le Jeu 1 Déc 2011 - 10:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeJeu 1 Déc 2011 - 9:39

Cloclo, pas de doute pour moi, l'association Légumineuses Rhizobium est bien une symbiose puisqu'il y a profit mutuel.
certes, ce n'est pas indispensable mais bénéfique quand même pour les deux parties.
c'est l'exemple cité dans tous les cours de bio pour expliquer ce qu'est une symbiose.

le principe des mycorhizes j'ai vu ça au lycée, notre prof de bio remplaçant faisait justement une thèse là dessus.
il nous a expliqué à l'époque que les arbres étaient dépourvus de radicelles (les plus fines racines capables d'absorber les éléments nutritifs présents dans la terre) et qu'il fallait bien les remplacer par qqchose. c'est le mycélium qui fait le boulot.
sur le premier schéma de Clovis, on voit le mycélium qui s'incorpore aux tissus de la racine...le reste n'est qu'une question de différences de pressions osmotiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeJeu 1 Déc 2011 - 11:17

vernon a écrit:
Cloclo, pas de doute pour moi, l'association Légumineuses Rhizobium est bien une symbiose puisqu'il y a profit mutuel.
certes, ce n'est pas indispensable mais bénéfique quand même pour les deux parties.
c'est l'exemple cité dans tous les cours de bio pour expliquer ce qu'est une symbiose.

Tu fais erreur, comme l'avais fait remarquer GVG sur un autre post, symbiose n'entend pas association a bénéfice réciproque mais

Citation :
Association constante, obligatoire et spécifique entre deux organismes ne pouvant vivre l'un sans l'autre, chacun d'eux tirant un bénéfice de cette association.

Comme tu le vois, ce que tu défini comme critère absolu n'est en fait qu'un critère parmi 5 autres.
A partir du moment ou l'un des critère n'est pas vérifié, on ne parle pas de symbiose, même si c'est une vulgarisation souvent effectuée dans les livres pour enfants, collégiens ou sur internet.
Ici que ça soit les légumineuses ou les bactéries, elles sont retrouvées seules bien vivantes dans la nature, chacune arrive à se développer et se multiplier sans être associées en fonction du substrat.
Les anglosaxons ont bien compris ça et le terme symbiose n'existe pas vraiment dans leur vocabulaire car sa définition complète réelle (=pas une définition trouvée dans un coin poussiéreux du net) sous entend tellement de choses qu'il deviens difficile de trouver une symbiose réelle mis a part le cas des lichens (c'est le seul cas que je connaisse, il y en a surement quelques autres), les anglosaxons préfèrent alors parler de mutualisme.

Mutualisme: Relation durable entre deux espèces ou deux populations, avantageuses pour toutes les deux.
En fait tu parles de mutualisme Vernon.
Pour finir tout le monde n'est pas d'accord sur la définition, en plus elle est trop étroite pour inclure un nombre significatif d'entités, après tout les définitions c'est le propre de l'homme qui s'obstine a vouloir classer les choses dans des petites boites alors que la biologie n'est pas une science exacte comme des maths.
A toute définition on trouve quelque chose qui n'y rentre pas parfaitement, alors au final symbiose ou non on s'en fiche un peu, le tout est de rester cohérent.

Sinon pour revenir au sujet, j'ai vu des boites de spores en vente sur le net prévues pour des arbres ou même plusieurs type de plantes très éloignés:

http://www.agroressources.com/agroecologie/micro-organismes.php

ça serais sympa de tester^^ mais c'est cher et pas dans les bonnes quantités pour nos cultures...

Revenir en haut Aller en bas
loveDM
HABITUE
HABITUE
loveDM

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : 66
PREFERENCE : VFT
Date d'inscription : 20/09/2011

Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeJeu 1 Déc 2011 - 11:39

En France, on préfère justement parler de mutualisme pour éviter les biais liés à l'utilisation du terme symbiose, très contreversé.

Car le sens commun Français mélange mutualisme et symbiose, alors que symbiose définit de manière plus générale une association intime (et pas forcément à bénéfices réciproques, comme le commensalisme ou le parasitisme) dans la "définition anglosaxonne la plus reconnue".

Pour moi, l'association légumineuses et rhizobium représentent bien un mutualisme.
Si les légumineuses ne sont pas forcément associées aux rhizobium, je préfère parler d'un mutualisme non obligatoire ou facultatif.

S'il y a toujours un éternel débat autour de cette définition, c'est qu'il n'existe pas de consensus à ce sujet.
D'où l'importance de redéfinir systématiquement les termes utilisés afin d'être sur de parler de la même chose, et de ne pas renvoyer dans ses 22 quelqu'un qui ne pense pas comme soi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeJeu 1 Déc 2011 - 11:44

Tout a fait ok avec toi!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeJeu 1 Déc 2011 - 14:17

ok, c'est bon à savoir tout ça.
c'est vrai que ce qu'on apprenait il y a 20 ans n'est plus d'actualité.
c'est bon de se rafraichir "sa science" un peu...heureusement que les jeunes sont là! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 7 Déc 2011 - 18:13

ça me fait penser qu'en faisant des recherches j'ai trouvé un article sur les mycorhizes de l'orge... hors avec tout les antifongiques balancés sur les cultures...
Revenir en haut Aller en bas
loveDM
HABITUE
HABITUE
loveDM

Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 31
Localisation : 66
PREFERENCE : VFT
Date d'inscription : 20/09/2011

Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitimeMer 7 Déc 2011 - 18:47

Faites une recherche autour de Trichoderma , ca pourrait vous être interessant Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Empty
MessageSujet: Re: Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?   Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si les champignons étaient bénéfiques à nos plantes?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Plantes-carnivores01 :: CULTIVER--ENTRETENIR--SOIGNER--RECONNAITRE :: CULTURE DES PLANTES CARNIVORES-
Sauter vers: